LA CENTRALE DE RENSEIGNEMENTS DE L’HORLOGERIE SUISSE – PORTRAIT

Au 21ème siècle plus que jamais auparavant, la fiabilité de l’information est la clé du succès industriel. Dès les années 1960, l’horlogerie suisse a mis en place une structure chargée de la veille technologique et commerciale. Depuis lors, la coopérative Centredoc a ajouté à sa palette de renseignements le suivi des montres connectées, de l’intelligence artificielle ou encore de l’impression 3D. Son directeur, Harald Jenny, a répondu à nos questions.
Lire l’article

Screenshot_2