Conference Call

Conférence : Innovation horlogère, étude statistique des dépôts de brevets horlogers en Occident et en Asie

CENTREDOC_SSC_Page_01

Lors de la Journée d’étude 2017 de la Société Suisse de Chronométrie, nos collaborateurs Raphaël Imer et David Borel ont présenté les résultats de notre étude statistique sur les dépôts de brevets horlogers en Occident et en Asie. Les slides de cette conférence sont visibles ci-dessous.

Newspaper

5 faits sur les brevets relatifs aux montres solaires

map_small

Les montres alimentées par l’énergie solaire sont présentes sur le marché depuis des décennies. Le premier produit de ce type est apparu dans les années 70 et cette technologie a attiré beaucoup d’attention lorsque Citizen a lancé son premier modèle Eco-Drive dans les années 90. Le développement et l’intégration de cellules solaires dans des produits horlogers a également donné lieu à un grand nombre de dépôts de brevets dans de nombreux pays, et ce depuis les années 70. CENTREDOC, une entreprise suisse spécialisée dans la Business Intelligence opérant notamment pour l’industrie horlogère depuis 1964, a collecté et analysé toutes les demandes de brevets relatives à l’utilisation de cellules solaires dans des produits horlogers. Le résultat est un Patent Landscape de 70 pages, duquel sont tirés les 5 éléments suivants.

 #1 – Le développement de technologies solaires en vue d’une application horlogère est en croissance

La première demande de brevet sur ce sujet a été déposée en 1970 par la compagnie japonaise Seiko Epson. Depuis lors, 1’217 familles de brevets ont été publiées. En 2014, dernière année pour laquelle nous disposons de statistiques complètes en raison des 18 mois de délai entre le dépôt d’une demande de brevet et sa publication, le nombre de demandes de brevets relatives aux technologies solaires appliquées à l’horlogerie a augmenté de 9.6% par rapport à 2013. 101 demandes de brevets ont été déposées dans le monde sur ce thème en 2014.

#2 – Le Japon mène la course

Comme mentionné dans l’introduction, la première demande de brevet relative aux montres solaires a été déposée par Seiko, une entreprise japonaise. Ce pays reste le leader incontesté en termes de nombre de dépôts de brevets effectués sur le sujet avec 870 familles, représentant 71% de l’ensemble des demandes de brevets publiées dans le monde. En seconde position se trouve la Chine (169 familles, 14% de total) et en troisième les USA (58 familles, 5%). La Suisse se classe 4ème avec 28 familles de brevets (2% du total). Malgré un départ tardif (2006), la Chine est désormais le second pays d’origine en termes de dépôts de brevets sur ce sujet avec une croissance de 42% en 2014 (à titre de comparaison, le Japon a connu une croissance de 6% entre 2013 et 2014). 8 des 10 premiers déposants de brevets sont basés au Japon.

#3 – Citizen est le principal déposant de brevets du domaine

Seiko Epson était la première société à déposer un brevet sur les montres solaires et est resté durant presque 25 ans, le déposant ayant effectué le plus grand nombre de dépôts de brevets. Citizen (second) a initié une action de R&D en 1993 qui lui a assuré la première place trois ans plus tard (1996). Ces deux sociétés sont les déposants les plus prolifiques de ce sujet avec un total combiné de 566 familles de brevets, soit 46% de l’ensemble des demandes publiées dans le monde en relation avec les montres solaires.

#4 – La majorité des demandes de brevets portent sur la technologie des cellules ou leur intégration dans la cadran d’une montre.

37% des brevets relatifs aux montres solaires ont pour sujet les cellules solaires elles-mêmes. 35% portent sur l’intégration des cellules sur ou sous le cadran d’une montre. L’intégration de cellules sur le bracelet est un des sujets les plus récents mais connaît une forte activité, notamment en Chine, et se situe en troisième position en termes de nombre de demandes de brevets déposées.

#5 – Swatch est la seule entreprise européenne du top 10 des déposants

Avec 31 demandes de brevets relatives aux montres solaires, le Swatch Group se classe 6e de la liste des principaux déposants. Il s’agit de la seule entreprise européenne du top 10 et d’une des deux non asiatiques de la liste (l’autre étant la société américaine Qualcomm, en 10e position). Swatch Group a été la troisième société à se lancer dans le dépôt de brevets sur ce sujet en 1976, après Seiko (1970) et Citizen (1973).

Aller à l’étude

Conference Call

Conférence au Petit Déjeuné Horloger 2017

Screenshot_7

Le 10 mai, notre Business Development Manager M. David Borel donnera une conférence lors de la manifestation de la SSC: Petit Déjeuner Horloger 2017 – Le Magnétisme – Contrainte des temps modernes qui se tiendra au Château de Neuchâtel.

Sa conférence aura pour titre: Mouvement horloger amagnétique: historique des solutions brevetées

Information et inscription sur le site de la SSC

(image: SSC)

Date

Assemblée Générale 2017

Ag2017

CENTREDOC vous invite à son Assemblée Générale le 14 juin 2017, dès 13h30.

L’événement se déroulera à la Welle 7 à Berne.

Programme

13h30
Assemblée générale de CENTREDOC

14h15
Métamorphose dans encouragement de l’Innovation : De la CTI à Innosuisse
WALTER STEINLIN, Président de la CTI

15h00
Anticiper l’innovation
RAPHAEL IMER, eMBA, Sourcing Manager CENTREDOC

16h15
Visite guidée du Palais Fédéral avec apéritif dînatoire

> Télécharger le programme en PDF

Inscription

> Inscription en ligne jusqu’au 7 juin : COMPLET

Newspaper

Centredoc: incontournable partenaire de la branche horlogère depuis 50 ans

Paru dans: Revue FH No 15, 22 septembre 2016

Spécialisé dans la veille technologique, la recherche d’informations scientifiques et le conseil stratégique, Centredoc offre une palette très étoffée de services à ses partenaires et clients depuis plus d’un demi-siècle. L’institution élargit encore son offre… découverte!

> Lire l’article

Conference Call

2e Journées Stratégie PI et Innovation (JSP2I)

jsp2i

Cette seconde édition des Journées Stratégie PI et Innovation (JSP2I), organisée conjointement par CENTREDOC et l’IEEPI, réunit un panel de spécialistes du transfert de savoir et de technologie (KTT) et de la propriété intellectuelle (PI) afin de donner aux participants une vue aussi complète que possible des interactions existant entre ces deux activités.

Ces deux demi-journées couvrent les principaux aspects de stratégie PI qu’il faut impérativement prendre en compte lors du transfert de savoir et de technologie. Elles s’adressent à toute personne ayant une activité de KTT et à tout type d’entreprises, de la Start-up à la multinationale.

Il s’agit d’une occasion unique de rencontrer en un seul lieu des spécialistes et d’échanger avec eux sur cette problématique.

> Programme et inscription

Conference Call

44ème Séminaire INFOMAT – Composites carbone de précision

INFOMAT_new

Plus besoin de présenter l’avantage des pièces fabriquées en fibre de carbone : leur légèreté ! Associée aux caractéristiques mécaniques, leur résistance spécifique (tenue à la rupture en traction à masse identique) est dix fois supérieure à celle de l’acier. De plus, ces matériaux bénéficient de l’avantage de posséder un coefficient de dilatation thermique très faible.

Ces avantages ont été décisifs pour l’adoption de ces matériaux dans les secteurs industriels de l’aéronautique et de l’automobile. Là, les exigences de réduction de la consommation de carburant liée au poids des véhicules ont promu l’utilisation des composites en fibre de carbone à l’échelle industrielle.

Lire la suite

Date

EPO Patent Information Conference 2016

ext

La conférence annuelle de l’Office Européen des Brevets (OEB) se tiendra à Madride du 8 au 10 novembre 2016.
> Plus d’information sur cette conférence

L’équipe de CENTREDOC sera présente sur le stand n°14 afin de vous présenter RAPID4.

N’hésitez pas à prendre rendez-vous pour une session de démonstration privée avec nos spécialistes
> Nous contacter